LA GALERIE AKIÉ ARICHI & LES ÉDITIONS ARICHI

Marek SZCZESNY

Né à Radom, Pologne. vit et travaille actuellement à Paris.

2008 Adolph, Esther Gottlieb Fondation, New York
1999 Pollock, Krasner - Fondation, New York
1998 Fondation Bemis Center, Omaha, Nebraska
1996 Edward Albee subvention, Montauk, New York
1980 Fondation Ford

Que veut dire être peintre ?

Dans les toiles et sur les papiers de Marek Szczesny, les formes s’ordonnent par couches, tantôt pour émerger dans la transparence des glacis, tantôt pour se dissimuler dans la densité des pigments. Elles se développent aussi en surface, s’attirant et se repoussant réciproquement. Parfois, elles s’accrochent les unes aux autres, créant ainsi des enchaînements de formes à l’équilibre incertain. D’autres fois, elles dégoulinent comme laissées à leur propre sort. Des toiles, presque monochromes, surgissent des nuances de tons chromatiques : bruns cassés de blanc ou induits de rouge, bleus tendant vers le gris ou le vert, blancs pénétrés de terre de Sienne et gris mates qui prennent la profondeur de l’argent, sans oublier le noir des lignes et des formes saturant le fond ou résonnant à la surface, on a là quelques exemples de choix chromatiques réduits. Certaines couleurs semblant s’infiltrer dans la matière en se liant à l’apprêt, d’autres gardent leur autonomie en glissant sur la surface. Dans les papiers déchirés, lacérés et troués, le blanc ou le gris du carton et le brun du papier kraft constituent le support chromatique de la construction, sur laquelle viennent se greffer les chemins irréguliers des lignes. Tant sur les toiles que sur les papiers, les lignes peintes d’un seul geste,bien qu’avec une précision d’arpenteur, recouvrent le territoire du tableau en traçant les sentiers, les bas-côtés, les culs-de-sac et les routes d’un carte picturale pleine de concavités, de crevasses et de protubérances. La topographie joue un très grand rôle dans la création de Szczesny, en tant que transfiguration du paysage et du lieu, de l’infini et de la fin. Ainsi, ne s’étonnera-t-on pas que Szczesny se méfie des frontières, même s’il ne les abandonne pas. Les formes attachées à la toile – ni collages ni assemblages – déplacent le problème pictural hors du cadre du tableau. Et, dans les papiers jamais fermés par le trait d’un contour, seul l’environnement tente de définir l’intérieur fluide du cadre. Reste cependant la question de savoir si dans l’espace il n’y a pas d’horizon, et si l’on peut impunément se déplacer sur la surface. En posant le problème de cette façon, Szczesny n’est plus un conquérant qui prend d’assaut des terres étrangères. Il devient un errant sur des chemins balisés dont la découverte est liée au poids du parcours. La terre, telle une forme détachée, se dérobe sous les pieds, chaque pas inattentif devenant menace de chute dans une des failles qui guettent dans le tableau entre les formes disloquées. L’ombre que jettent les cartons déplacés et les objets apposés sur la toile n’a pas assez de profondeur pour permettre le répit. L’errance, c’est le mouvement interne des formes qui cherchent à se définir. Un mouvement extrêmement lent et laborieux. Il faut du temps pour que l’œil découvre la circulation spectrale des couleurs entre l’éclat et la lente extinction, la Kinêsis des lignes qui rétrécissent et s’allongent, le mouvement imperceptible des fragments de tôle découpée irrégulièrement et des papiers déchirés qui se soulèvent et retombent. C’est le battement du pouls et le geste de la main du peintre. Une peinture fondée sur l’éthique, dira Szczesny, c’est l’art de la forme construite, et elle a son histoire qu’il faut retravailler , et une métaphysique qu’il faut creuser. Le fait de « refaire » la peinture (car il y a, dans cela, un processus incessant de démontage et de remontage), ne constitue donc nullement dans l’art de Szczesny l’abandon du terrain contemporain mais la difficile tentative de s’y installer autrement. Il ne s’agit pas d’enracinement, mais d’un équilibre pratiquement impossible à maintenir entre le lieu actuel et l’absence de lieu (u-topie). Un territoire pas très bien défini, lacéré et recollé, troué et rapiécé. La contemporanéité comprise de cette façon, proche de Szczesny, oscille entre le présent et la mémoire, une mémoire légitimant le présent par le biais de retours circulaires, de lignes qui s’entrecroisent, de formes qui se superposent comme des calques, de couches de couleurs qui affleurent. Si la mémoire possède une dimension universelle, elle englobe toute l’anthropologie de la peinture, à partir de l’empreinte magique de la main sur une pierre de caverne et du fantôme de présence dans les portraits de Fayoum,en passant par la rationalisation de la vision dans l’illusion moderne, jusqu’à l’espace du cosmos spirituel et l’écran de pulsions libidinales dans l’art du XXe siècle. Si la mémoire a une dimension universellement humaine, elle comprend la douleur et la joie, la foi et le blasphème, la vérité et la fausseté de l’homme, la reconnaissance de l’Autre et la haine de l’Etranger, le temps de l’armistice et la tragédie des guerres. Si la mémoire a une caractère individuel, elle se perd dans les paysages bien connus et les labyrinthes des maisons, parmi les proches et les visages familiers, dans les instants vécus et les destinées manquées.

Extrait du texte d’Andrzei Turowski
EXPOSITIONS PERSONNELLES RÉCENTES
2016
«Disparition Verticale», Galerie Akié Arichi, Paris
Atlas Sztuki Galerie, Lodz, Pologne, installation
2015
L’Etrangère Gallery, Londres
2009
Hanna Zalewska Gallery, Poznan
2008
Galerie Foksal, Varsovie
2005
Minicipal Galerie de Saint-Raphaël, (avec Jannis Kounellis)
2004
Exposition «Art polonais du XXe siècle»,
Centre Méditerranéen de Contemporain Art, Toulon
2003
Le Musée national de Poznan, Pologne
2002
Hôtel des Arts, Centre Méditerranéen d’Art Contemporain, Toulon
1999
Galerie Akie Arichi, Paris
1998
Galerie Askeo, Paris
Edouard Manet Galerie municipale, Gennevilliers
1997
Galerie Kordegarda, Varsovie
FIAC (Rosa Turetsky Gallery), Genève
1996
Emannuel Carlebach Gallery, Paris
1995
Rosa Gallery Turetsky, Genève, Paris
Galerie Accatone, Paris
1994
Centre de la Culture française, Luxembourg
Emmanuel Galerie Carlebach, Paris
Buiro Wystaw Artystycznych, Zakopane
Galerie Accatone, une partie du Festival du film de Volker
Schlondorf, Paris
1993
Agi Schoning Gallery, Zurich
1992
Agi Schöning Gallery, Zurich
Rosa Galerie Turetsky, Genève
1990
Galerie Accatone, Paris
EXPOSITIONS COLLECTIVES RÉCENTES
2016
Exposition «La Déchirure» (Tear), Monika Sosnwska
Marek Szczesny, Karolina Wiktor, Galerie Atlas Sztuki, Lodz, Pologne
2015
Exhibiton des collections, Musée d’art contemporain de
Cracovie montré au Musée de Arta-Clu-Napoch, Roumanie
2014
Exposition de la collection d’art contemporain polonais,
Art contemporain, Fondation Malapolska, Musée Gorlice, Pologne
Exposition «Couleurs Contemporaines», Collection du Conseil général du Var, Chateauvcert, France
2011
«Particolare, Chemins de la démocratie», Signum Foudation, Palazzo Dona, Venise
2010
Galerie BWA, Katowice, Pologne
2009
Acquisitions, 1999-2009, Hôtel des Arts, Centre
Méditerranéen d’Art Contemporain, Toulon
2008
Exposition de la collection du Musée d’Art Contemporain, Cracovie
2007
«La solitude et Mélancolie», Hans Weiss Gallery New Space, Manchester
Community College, Manchester, Connecticut
2006
«Acquisitions récentes», «Musée d’Art Moderne Cracovie
«Vingt et unième siècle Peinture polonaise», National Gallery Zacheta, Varsovie
2005
Exposition de la collection de la Fondation du Musée d’Art Contemporain, Cracovie
2003
Exposition «La Collection», Hôtel des Arts, Toulon, France
2002
«Loin de la Ville», Château des Vintgimille, Le Luc, France
Exposition Hiver 2001 2001 Bemis Center for Contemporary
Art, Omaha, Nebraska
Osaka 2001 Triennale, Exposition Internationale d’Art
Contemporain, Osaka
Exposition Edouard Manet Galerie municipale, Gennevilliers
1998
«Hier et demain», Saint-Pry-Bethune, France,
1997
«Art. 27» Exposition d’Art Contemporain, Marley Le Roi,
Galerie Akie Arichi, Paris
Galerie und Verlag, Hambourg
FIAC (Rosa Gallery Turetsky, Genève), Paris
1996
Galerie Accatone, Paris
Emmanuel Galerie Carlebach, Paris
Centre d’Art Contemporain, Pignans, France
1995
Emmanuel Carlebach Gallery, Paris
Exposition Internationale d’Art Contemporain,
(Emmanuel Carlebach Gallery), Strasbourg
1994
Rosa Turetsky Gallery (avec Antoni Starczewski), Genève
Emmanuel Galerie Carlebach, Paris
1992
«Signes de Liens», Collégiale de Saint-Pierre, Orleans
Action «Kunst auf Zeit», Graz
Magda Danysz Gallery, Paris
1990
Galerie Aunkan, Osaka
Salon de Mai, Grand Palais, Paris
«Jesteśmy», Zacheta Gallery état de l’art, Varsovie
BIBLIOGRAPHIE RÉCENTES
2015
«Au-delà du cadre», Mark Westall, City Magazine, Londres
Lynx Contemporary London, «Marek Szczesny»
Wall Street Art international, «Marek Szczesny», Londres
Malgorzata Sady, «Marek Szczesny», Obieg, Varsovie
2008
Entretien entre Jaromir Jedlinski et Marek Szczesny, Galerie
Hanna Muzalewska, Poznan. Jaromir
Jedlinski, Introduction au catalogue, Galerie Foksal, Varsovie
2004
Interview entre Robert Fizek et Wojciech Makowiecki dans
«Gazeta Malarzy I Poetow «, Poznan Ewa Izabela Nowak,
«Koniec Czasow» dans «Arteon», Janna Sitkowska-Bayle,
«Czasy Skonczone», dans l’art et d’affaires
Giles Altieri, introduction à la cataloque «Fin de Temps!
Histoire Ne est plus », Art polonais au XXe siècle, Toulon
Renata Glowacka, «Dla Odryz z Paryaz», dans «Odra»
2003
Sylvia Wilczak ,, exposition Marek Szczesny dans «Gazeta Wyborcza»
Wawzyniec Brzozowski, préface de catalogue, National Museum of Poznan
LES FILMS
2013
«Poudre blanche sur verre», le concept et la direction de Marek
Szczesny, la photographie et édition, Aleksander Edelman
2002
Vidéo «Marek Szczesny», Centre d’art contemporain, Toulon, produit
par Luc Bouery
1996
Marek Szczesny «Une troisième voie», le film documentaire TV
polonaise, produit par Stanislaw Pater
COLLECTIONS

Municipal Collection, Cracovie, Pologne. Agi Schonning Collection, Zurich, Suisse. Galerie Accatone, Paris. Galerie Rosa Turetsky, Genève. Municipal Collection, Gennvilliers. Heritag, Finance & Trust Company, Genève. BEMIS, center for Contemporary Art, Omaha, USA. The National Museum, Poznan, Pologne. The Drawing Center, New York. Centre Mediterranéen d’Art Contemporain, Toulon. The National Museum, Bytom, Pologne. Collection of Polish Contemporary Art, Foundation Zacheta, Cracovie, Pologne. Center of Art, Elektrownia, Radom, Pologne.

* cliquer sur l'image pour l'agrandir

Image d'œuvre

sans titre

Image d'œuvre

sans titre

Image d'œuvre

sans titre

Image d'œuvre

Sans titre, huile sur toile, 230 x 180 cm , 2015

Image d'œuvre

sans titre

Image d'œuvre

sans titre

Image d'œuvre

sans titre