LA GALERIE AKIÉ ARICHI & LES ÉDITIONS ARICHI

EXPOSITIONS : JEUDI 24 JANVIER - 3 MARS 2019

dEUX ARTISTES JAPONAIS

cartons d'invitation

* cliquer sur l'image pour l'agrandir

ARTISTE

TAKAHISA KAMIYA, ICHIRO SATO TESSEN

DATES DE L'EXPOSITION
JEUDI 24 JANVIER - 3 MARS 2019
DATE DU VERNISSAGE
JEUDI 24 JANVIER DE 18H A 20H30


Takahisa KAMIYA est né en 1948 à Tokyo et vit à Paris. La galerie présente une dizaine d’œuvres reliefs à cette occasion pour la cinquième fois. Une œuvre surprenante et séductive par ces impressionnants entrelacs de matière, ces évocations graphiques sculptées qui vous déportent au-delà d’un paysage naturel.
Une sorte de tablature du passage du temps en fraction perpétuelle. Une déposition des formes et des feuilles établissant une progression à la divination des figures évoquées. Les éléments fondamentaux ponctuent
l’entropie discordante avec la terre, la pierre et l’eau en fusion alchimique du feu. L'art doit susciter une surprise d'où une délectation pour les yeux et enfin pour la compréhension mentale, quelques efforts afin d'intégrer dans ces nouveaux objets d'art, la part sacrée qu'induit toute euvre d'art. Takahisa Kamiya porte ce défi, il nous mène vers cette saisissante étrangeté mentale dont les yeux peuvent caresser, et ainsi prouver notre appartenance au monde.

Ichiro Sato Tessen est un artiste Japonais, né en 1947 à Tokyo et vivant au Japon. La galerie
présente ses œuvres récentes. Après être diplômé de l'Ecole Nationale des Beaux Arts de Paris, il a enseigné la calligraphie à Bruxelles.
Il présente une quinzaine de tableaux et une dizaine de dessins sur papier japonais. Son travail est essentiellement peint à l'encre de chine. Pour Sato peindre est un voyage pour trouver un paysage de soi sous l'inconscient collectif, comme on marche sur une montagne pour trouver le chemin du sommet et atteindre à la sérénité.
Son coup de pinceau est rapide et spontané. C'est à dire chaque trace de pinceau à l'encre
de chine montre son état d'âme et le temps immédiat. La spontanéité n'est pas automatisme inconscient mais plutôt sous la conscience de soi. Comme on dit que l’encre possède cinq nuances, l’encre est le matériel mystérieux qui est riche en nuances.
La technique de la calligraphie nous demande de faire le trait rythmique d’un seul coup sans coupure. « Utilisant cette manière, j’ai essayé de présenter l’esprit comme une énergie vitale.
C’est très important pour l’état d’âme à ce moment-là. En concentrant l’esprit, j’essaie de maintenir l’état vide oubliant de soi ; grâce à cet effort l’esprit commence à entrer et peut exprimer le vrai de soi. Si je pense trop à peindre quelque chose, je ne peux pas peindre ce que je voudrais. En m'éloignant de soi pour peindre consciemment, j’arrive vraiment à peindre consciemment sous cette action . A ce stade, il me semble avoir la sensation que ma main est guidée par le dieu. Entre l’hésitation de peindre ou de ne pas peindre, une bonne œuvre naît lorsque je trouve une harmonie. Pour moi l’œuvre semble l’état d’âme de ma vie ainsi qu’un journal. La vie doit continuer de ramer avec un petit bateau sur la mer afin de retrouver le nouveau monde et je rame en espérant arriver à cet endroit.Cette œuvre est donc une page de ma vie. »